Nouvelle semaine, nouvelle campagne de désinformation virale sur les réseaux sociaux: une publication fait vraiment le tour de tous les réseaux, centrée sur le nouveau “API de notification d’exposition” et suivre COVID-19[feminine proposé le je téléphone. Et s’il est difficile de trouver l’origine exacte du texte, il est tout aussi difficile de le perdre lorsqu’il est omniprésent Facebook Twitter, et aussi des applications de messagerie comme Whatsapp. Comme la plupart des contenus de ces plateformes, il s’agit principalement de manipuler gratuitement les faits destinés à effrayer les utilisateurs les plus crédules.

L’API en question a été développée lors d’un partenariat entre Apple et Googleet avertit les utilisateurs qui ont été en contact avec des personnes infectées par le coronavirus, en respectant autant que possible leur vie privée. La publication indique que cette fonction pourrait non seulement entraîner des problèmes de fonctionnement des appareils, mais également que ces fonctions pourraient être activées discrètement sans que l’utilisateur en soit informé. Mais si nous nous concentrons sur les faits, aucun problème de masse n’a été signalé sur l’iPhone la semaine dernière, à l’exception d’un accident à grande échelle qui a affecté grands opérateurs aux États-Unis, ce qui n’a évidemment rien à voir avec le matériel. De plus, aucune preuve d’activité malveillante se produisant derrière les utilisateurs depuis l’arrivée n’a été trouvée. iOS 13.5. Enfin, le fonctionnement de ces API est aussi clair que possible: toutes les applications concernées sont évalué par Apple et Google afin d’assurer le respect des conditions d’utilisation et au cas où les utilisateurs souhaiteraient participer au programme, activer toutes les fonctionnalités de leur propre chef Suivi COVID, qui est désactivé par défaut.

Lire aussi  La dissuasion nucléaire aujourd'hui